Vœux 2019 de Raymond Solano, Président de la Ligue Occitanie d’Aïkido et de Budo

Cher Président Fédéral et Membres du B.D, C.D et B.T. Fédéral,
Chères Présidentes et Chers Présidents de Ligue, des Comités interdépartementaux
Et des Clubs FFAB d’Occitanie.
Chers CEN et Enseignants,
Chers amis Aïkidokas,

La trêve de Noël est déjà passée et nous abordons une nouvelle année.

2018 restera une année particulière en transformations avec la mise en place des de trop nombreuses et trop rapides réformes gouvernementales fomentant perturbations et mécontentements de nos concitoyens.

2018, dans le Monde, en Europe, l’être humain a subi, particulièrement dans certains pays, atrocités, guerres, attentats et autres désagréments de tout ordre.

2018, marque déjà une situation géo-climatique en déséquilibre. Notre belle terre se dégrade progressivement dans l’indifférence de beaucoup de nos dirigeants d’États. Autant de constatations que nous déplorons et subissons impuissants sans une prise de conscience individuelle et collective pour changer les mentalités et les choses, en dehors de certains trop peu nombreux.

2018, marque également en France le soulèvement inattendu d’un peuple en colère, sans étiquette politique affichée. « Les gilets jaunes », « les vrais », se sont fait entendre légitimement pour alerter l’État sur les besoins élémentaires, indispensables et prioritaires des plus humbles pour obtenir une vie plus décente avec une amélioration financière pour les plus démunis. Un constat avéré, les pauvres sont de plus en plus pauvres et les riches sont de plus en plus riches ! A quand un équilibre plus juste et viable entre ces deux extrêmes ?

2018, dans notre microcosme de l’aïkido, signe une situation qui ne s’est pas améliorée comme on l’aurait désiré avec, aux niveaux national et régional, encore une baisse importante de licences et une perte non négligeable de Clubs. Ceci étant valable dans nos Régions et aussi pour l’Occitanie.

2018, marque l’apparition des grandes Régions qui s’est mise en place très rapidement, tant bien que mal, et le projet d’une nouvelle gouvernance du sport qui doit s’installer prochainement avec de nouvelles directives qui vont sans doute impacter notre fonctionnement actuel, pour la prochaine Olympiade.

En un mot, nous terminons 2018 dans un climat morose, triste, parfois décourageant, peu enclin à la satisfaction et à la joie collective. D’une manière générale, une ambiance du moment où de plus en plus de Français se sentent incompris avec une forme de souffrance existentielle.
2018 restera une année marquante et à part !

Dans quelques heures, aux douze coups de minuit, une nouvelle année se présentera à nous. Nous l’attendons tous avec impatience accompagnée de souhaits qui se voudront positifs et encourageants :

Que 2019 soit une année de réconciliation nationale apportant à chacun une réponse favorable et attendue sur les besoins fondamentaux et légitimes de chaque citoyen les plus nécessiteux et pour tous.

Que 2019 soit une année de mieux être, de motivations, de réussites, d’optimisme, de prospérité, mais aussi d’écoute, d’échanges, de partages, de bienveillance, d’harmonie et pourquoi pas d’amour.

Que 2019 soit un retour à des valeurs essentielles de service du bien commun, d’espaces de convivialité et de paroles, de savoir vivre ensemble, de besoins de reconsidération des personnes et d’ouverture à des dialogues constructifs, sereins, apaisés et respectueux de tout être humain sans discrimination, sans sectarisme, sans homophobie ou communautarisme.

Que 2019 soit une année de bonne convalescence et de récupération pour nos malades. Qu’ils recouvrent au plus vite la santé, la joie de vivre et le retour sur nos tatamis.

Que 2019 soit une année de remise en question fédérale sur sa prochaine gouvernance, de transformations, d’améliorations, d’avancées constructives dans les domaines qui le nécessitent par rapport à une société qui change et évolue, de performances pour ses diverses missions et de réflexions approfondies pour son devenir futur.

Que 2019 permette à nos nouvelles grandes Régions de mieux s’ouvrir, de se comprendre, de s’accepter et de s’unir en acceptant, pleinement et intelligemment, l’unité régionale qui nous est imposée par décret. Ce qui n’est toujours pas encore le cas.

Que 2019 soit le départ d’une augmentation graduelle et constante de nos licences et de la mise en place de nouveaux clubs ou sections d’aïkido.

Que 2019 soit une année pleine d’excellentes choses, d’unité et de belle progression pour notre Fédération qui le mérite, pour l’ensemble des membres actifs de sa gouvernance et de nos CEN que je remercie au passage.

Enfin, à titre personnel, que 2019 apporte à chacun, santé, bonheur, joies, sérénité et plus encore avec enthousiasme, motivations et optimisme pour aller toujours de l’avant.

Je vous souhaite une très belle et excellente année 2019 !

Au plaisir de se retrouver sur nos tatamis régionaux ou lors de nos réunions.
Amicalement.

Raymond Solano.
Président de la Ligue Occitanie d’Aïkido et de Budo. (FFAB)
Président du Comité Interdépartemental Midi-Pyrénées d’Aïkido et de Budo. (FFAB)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.