Près de 6 mois se sont écoulés depuis notre dernier séjour à Bras !
Shumeïkan : l’intérieur et l’extérieur se tiennent prêts pour nous accueillir de nouveau ; espérons que ce
moment soit le plus proche possible !!
image.png

image.png
Au Kamiza, pour l’année 2021, une nouvelle calligraphie nous attend pour nous guider :
« SUNAO » de Me KUWAHARA qui a été monté au Japon sur un Kakemono fait sur-mesure !
Pour apporter un complément à cette calligraphie, ces quelques mots de Claude :
« Magnifiques vues de Shumeïkan avec la lumière du printemps (en Provence !!! ). Super la calligraphie de
SUNAO (Simplicité – Sobriété – Pureté). Sunao contient aussi l’idée de naissance – renaissance et ainsi tout
mettre à plat, repartir à zéro.
C’est ce que nous apporte, quelque part, cette forme d’année sabbatique provoquée par ce virus.
Et, reprendrons-nous la pratique, portés et guidés par ce SUNAO proposé par Sensei pour la pratique du
stage Haut Niveau avant son départ …
Libérés de nos « modèles » … ? « 

Organigramme nouveau Comité Directeur ENA
Le nouveau Comité Directeur s’est réuni en visio-conférence le 23 mars 2021 au soir afin de définir les nouvelles commissions qui animeront la vie de l’ENA. Vous en trouverez ainsi ci-joint la nouvelle composition.image.png

Comptes-rendus Kangeiko & Hommage à Tamura Senseï et Madame Tamura

Grâce à l’initiative de Jacques Bonemaison Shihan et Jean-Pierre Lafont, l’esprit du Shumeïkan Dojo a pu se prolonger et ce malgré les contraintes imposées par la situation sanitaire.
En effet, les deux techniciens ont co-animé en visio-conférence du 7 au 12 février 2021 une pratique et des échanges quotidiens (plusieurs temps dans la journée) autour de Kangeiko.
Puis, pour commémorer la mémoire de Tamura Senseï et de Madame Tamura, la soirée du 2 Mars 2021 a permis de réunir de manière virtuelle 187 personnes autour d’un temps de pratique et d’un temps d’échanges.
Vous trouverez en pièce jointe les deux comptes-rendus.

Décès de Michel Venturelli

C’est avec une grande émotion que nous avons appris le décès de Michel Venturelli. L’ENA se joint aux mots du président Michel Gillet pour lui rendre hommage :
« C’est avec une immense tristesse que nous venons d’apprendre le décès de Michel VENTURELLI à l’âge de 82 ans.
Sportif accompli, élève de Maître TAMURA et de Jean-Paul AVY, Michel a débuté l’Aïkido en 1978 après avoir été international et entraineur de Hand-ball.
Membre du Comité Directeur FFAB de 1992 à 2012, 6ème Dan d’Aïkido, il a également été technicien national dès 1987. Il a occupé de nombreuses autres fonctions au sein de la FFAB : membre de la commission Brevet d’Etat, il a surtout présidé la commission nationale « Enfants » durant de très nombreuses années, animant et encadrant des stages auxquels participaient des centaines de jeunes pratiquants.
Il est aussi l’auteur ou le coauteur d’ouvrages : fascicule de préparation au Brevet d’Etat, fascicule Enfants, Manuel du pratiquant, fascicule Kyu, AIKIDO ENFANTS co-écrit avec Pascale TALTAVULL. Il a également été une cheville ouvrière du livre AIKIDO TECHNIQUES TOME 1.
Michel restera dans nos mémoires comme un épicurien qui aimait bien manger, bien boire, rire et chanter, personne n’oubliera les soirées animées auxquelles il participait avec René TROGNON.
C’est encore un ami que nous perdons ».image.png

Stage Midori no Hi

« Midori no Hi » : littéralement « Journée de la Verdure ». Au Japon, c’est un jour férié destiné à manifester de la reconnaissance pour les bienfaits apportés par la Nature, et invite notamment à acquérir un regard plus apaisé.
Au dojo SHUMEIKAN, cet hommage traditionnel envers la Nature, prévu à chaque printemps, est orienté spécialement sur le lien entre Aïkido et Nature, et conduit naturellement à l’entretien des abords du Dojo ».
Cette année, la pratique AIKIDO aura lieu en visio-conférence, hélas sans l’entretien du jardin de Shumeïkan, du 23 au 28 avril et sera animée par Jacques Bonemaison Shihan et Jean-Pierre Lafont.
Midori no Hi. Qu’est ce pour nous aikidoka ?
Faisant suite à kangeiko, vient dans ce traditionnel « Hommage à la nature », la recherche de la rencontre avec la nature, et mieux : avec la Nature.
O’sensei ne disait-il pas que « l’aïkido c’est être en harmonie avec la Nature ».
Qu’est-ce que cela signifie réellement dans notre pratique ?
L’inscription est obligatoire auprès d’Anne Weishar par mail weisharanne@yahoo.fr ou par tel 0607028719. Affiche ci-jointe pour plus d’informations.

Le mot de la fin : Hitori Geiko

Dans la lettre de novembre dernier, le mot de la fin concernait les lieux de pratique, dans cette continuité, la méthode de pratique que définissait Tamura Senseï dans son livre « Etiquette et transmission » pour la situation actuelle est Hitori-geiko. Ainsi, il écrivait : « Quand on est seul, il suffit de disposer d’un peu de temps et d’espace. (…) Il est aussi possible de pratiquer des exercices respiratoires liés aux mouvements de l’aïkido, des suburi, tanren-uchi. En forêt, on pourra se servir des arbres comme partenaires. Faites vos propres expériences… Imaginez et enseignez… ».


Anne laure Gaillard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.